""
a.s.b.l. M.E.R.A
 

visite

chapelleChapelle oratoire : choeur
Chapelle dédiée à Notre Dame et à Saint Jean-Baptiste, elle a été octroyée en 1127 par Lambert et Arnoul(d) de Beaufort à une communauté mixte hospitalière destinée à accueillir les mamants malades ou égarés. Le choeur est orienté à l' Est comme le prévoit la tradition chrétienne. Au cas où la chapelle aurait comporté une tour, celle-ci eût été située à l' Ouest cad. près du donjon. Il pourrait alors s'agir de la substruction circulaire (1D)

1ABCDE2ABCDE3ABCDE4ABCDE
5ABCDE

...descriptions des différents éléments

courtineUne troisième enceinte protégeait à son tour la cour haute.Elle est actuellement percée de trois ouvertures de défense et d'observation de ces lieux.enceinte 3
enceinte 2Parallèlement à ce premier rempart s'élevait une deuxième muraille
chemin pont-levis:accès du charroi à la cour basse

< oeil >panorama_1

Situation du site

escarpe attachée
Restes peu apparents d'un portail d'entrée destiné à arrêter le premier assaut.Il s'agissait d'une porte d"entrée dont on peut encore voir une crapaudine et d'une tour visant à décourager toute
incursion. Les deux vides qui s'aperçoivent pourraient être les chambres de contrepoids du pont-levis
escarpe_detacheeescarpe détachée
pilier massif sur lequel repose la structure fixe du pont-levis.
Les six "corbeaux en quart de rond " trois de chaque côté, se présentent en saillie sur chaque face du pilier afin de soutenir le tablier du pont.
escalierEscalier cour basse
escalier_2Escalier vers la cour haute
mur_aveuglemur + ouverture aveugle
Sous cette ouverture se situaient un très intéressant escalier ainsi qu'une sorte " d'évier " dont le fond était constitué de pierres bleues. Un " vandale " a malheureusement détruit cet ensemble début 1994
tour_angle2tour angle
qui pourrait comporter une passerelle amovible donnant accès au donjon sur sa face
ouest (trace d'une porte d'entrée en hauteur encore visible)
tour_entreetour d'entrée probabletour_entree_1
situés en ressaut,différents bâtiments dont quelques substructions subsistent mais dont la destination reste encore inconnue
latrine Latrines
Lors de notre découverte, ces latrines comportaient encore une planche de bois...celle-ci a été dérobée .!

courtine_1L'aménagement du mur d'enceinte montre une structure particulière côté Solières,
les deux murs sont juxtaposés, presque collés l'un à l'autre.Le mur d'enceinte de la cour basse n'est pas rectiligne, il épouse la forme du plateau dans un objectif intelligemment défensif.

courtine

Chemin de ronde
enceinte 1Une première enceinte s'élevait afin de protéger le chemin d'accès.
carte_Belgique
FICHE D'IDENTITE
Pays BELGIQUE
Région région wallonne-communauté française
Province LIEGE, arrondissement HUY
Entité BEN-AHIN - HUY - territoire de LOVEGNEE
Lieu -Dit BEAUFORT - Vallée de la Solières
Carte IGN 1:10000 - COUTHUIN 48/2
Coordonnées LAMBERT 51°31'11" N & 5°11'40" E
Statut

site classé en 1982
monument classé en 1984
propriété privée - visite sur rendez-vous uniquement (contacter asbl MERA)
ouverture au public chaque mois d'août, convention entre le propriétaire et la ville de HUY

     
     
tombeTombe.
La haute cour, aux abords de la chapelle, comptait de nombreuses tombes mises au jour par les fouilles de l' Université de Liège (1969-1971).Il ne s'agit pas d'une chapelle castrale destinée à recevoir les membres défunts de la famille du seigneur mais d'une chapelle "hospitalière" où furent ensevelis de simples manants comme l'atteste la pauvreté du matériel retrouvé dans les tombes (Université de Liège).Cela fut constaté en 1C lors de travaux de nettoyage: la cavité tombale recelait deux adultes de grande taille, disposés en tête-bêche; elle ne contenait ni crâne ni matériel distinctif.Un enduit de couleur ocre rouge encore partiellement visible tapissait la face interne de cette cavité rectangulaire.
donjonConstruit entre 1184 et 1194, ce type de donjon quadrangulaire est très rare dans nos régions.
Dés le 13° siècle, les donjons circulaires, copiés des places-fortes de l' Orient vues lors des croisades, les remplacent.
Le pan de mur Nord-Est qui seul subsiste et les substructions donnent le plan carré de 10 mètre sur 10 mètres; la hauteur initiale est difficile à évaluer, il pouvait s'élever du double et même du triple de sa hauteur actuelle (8,20 m). L' ouverture actuelle date vraisemblablement du pillage de 1430.
En effet, les donjons primitifs étaient dits " aveugles " ne possédant aucun accès à la base.
substruction circulaire

Situation géologique

   
carte  
 

Archéologie des environs
préhistorique

vallée de la Solières

abris sous roche : Grotte de la cave
romaine au pied de l'éperon rocheux de Beaufort,en bord de Meuse villa romaine (découverte en 1874)
pente du rocher de Beaufort : sépulture romaine( 1875)
usine sidérurgique (1876)
  Bois de Gives Trois tumuli (1900)
" Trésor " monétaire (1902)
mérovingienne Bois de la Sarte à Ben cimetière mérovingien (1965)
médiévale ruines du château de Beaufort  
industrielle vallée de la Solières Ancienne usine de la Poudrerie
     
     
     
     


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

   


     
     
     
     
     
     

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 
explication 1A explication 1C
tour angletour d' angle (écroulée) - la photo en nb. ( environ 1974 ) nous montre à droite la hauteur de cette tour ...il n'y a pas si longtemps!tour_angle2